®

Elimination des Micropolluants

LaboSafe a développé, au cours de réalisations dans les STEP et auprès d'industries, ainsi que lors de récents essais-pilote à la STEP GVRZ à Schönau, un procédé d'élimination des micropolluants d'une efficacité remarquable. Lors des essais-pilote, les analyses effectuées par l'EAWAG, à Dübendorf, ont démontré que ce procédé permet de réduire considérablement le dosage et le temps de contact.

LaboSafe propose la conception et la réalisation clés en main d'installations Microzon®, permettant d'offrir, grâce à l'efficacité du procédé, en terme de réduction de la production d'ozone et de la réduction du volume des réacteurs de contact, des économies substantielles, tant au niveau de l'investissement, qu'au niveau des frais d'exploitation et de consommation énergétique.

STEP

Industries

Chantiers

Une installation Microzon

se compose de générateurs d'ozone, d'un tableau de commande et d'équipements de contrôle, d'un circuit de refroidissement et de récupération de chaleur, ainsi que de réacteurs et de cuves de contact.
Le générateur est alimenté par un mélange d'oxygène et d'azote, provenant de réservoirs extérieurs ou de compresseurs. Les circuits hydrauliques permettant à l'eau pompée dans le dernier bassin de la STEP d'être injectée dans les réacteurs, répartis en groupes de réacteurs de manière à optimiser le temps de contact selon les variations de débit. L'ozone est injectée à contre-courant de l'eau au moyen de diffuseurs poreux en céramique au bas des réacteurs de contact.

Polluants éliminés:

• Produits de l'industrie pharmaceutique
• Perturbateurs endocriniens
• Produits de l'industrie chimique
• Biocides (pesticides, herbicides, etc)
• Tensioactifs (détergents, émulsifiants, etc)
• Métaux lourds et métaux

Domaines d'application

• Stations d'épuration communales
• Stations de traitement d'eaux industrielles
• Stations de traitement d'eaux de chantier

Résultats des essais-pilotes

Les premières analyses ont montré un résultat permettant d'envisager une réduction du dosage et une réduction du temps de contact. Le dosage optimum s'est situé entre 3 et 4 g d'ozone dissous par m3 d'eau à traiter (3-4 mg/l). Le temps de contact optimum s'est situé entre 5 et 10 minutes.
Les analyses ont également révélé, qu'avec un dosage jusqu'à 5 mg/l, il ne restait que quelques pourcents d'ozone résiduel après moins de 10 minutes de temps de contact.
Une procédure et une installation standard pour des essais pilotes avec un débit de 12m3/h sont à la disposition des STEP (description téléchargeable ci-contre).